Rechercher

Les vers de terre séduisent les Suisses

Les vers de terre séduisent les Suisses

Environnement

La Suisse est considérée comme championne du monde du recyclage. Elle recycle plus de la moitié de ses déchets. Mais le recyclage des biodéchets peut encore être amélioré. Une jeune start-up zurichoise s’est emparée de la question et a élaboré un système de lombricompostage à utiliser chez soi. Ce système permet de transformer les biodéchets en fabuleux engrais naturel de manière simple et pratique.

Dernière mise à jour 25 septembre 2019

Les déchets organiques, un défi planétaire

Un peu partout dans le monde, d’énormes quantités de déchets organiques sont éliminées dans les usines d’incinération des ordures ménagères ou dans des décharges à ciel ouvert, qui génèrent 3% des gaz à effet de serre (essentiellement du méthane) liés à l’activité humaine. S’il n’existe plus en Suisse de décharges pour les ordures ménagères, la problématique n'est pas réglée pour autant. Il reste encore 30% de matières organiques dans les déchets, donc une masse immense de nutriments et de substances organiques qui sont détruits dans les usines d’incinération. Or ce sont ces substances qui sont remplacées par des engrais chimiques. D’un point de vue environnemental, ce processus linéaire est négatif. C'est pourquoi il est nécessaire de trouver des solutions innovantes pour mieux exploiter les ressources que représentent les déchets organiques. 



La nature fonctionne par cycles

WormUp est une entreprise novatrice qui s’inspire des écosystèmes naturels. Dans les écosystèmes stables, chaque cycle a une fin. Depuis des millions d’années, la nature transforme les matières organiques mortes en humus, lequel stocke de grandes quantités de CO2, rend les sols plus résistants face aux fluctuations météorologiques et climatiques et donne aux plantes de nouveaux nutriments. Ce processus, dans lequel les lombrics jouent un rôle déterminant, s’amorce là où s’accumulent les matières organiques. C’est ainsi qu’une boucle écologique se crée et se termine.





Les humains ne sont pas les seuls à faire des choses incroyables

WormUp transpose ce processus dans un contexte urbain, l’idée étant que les déchets organiques, où qu’ils soient, peuvent être transformés directement en humus riche en nutriments (fertilisant). Et ce, grâce à l'action des vers de compost (Eisenia foetida). Avec l’aide de bactéries et autres micro-organismes, ils produisent le lombricompost, qui se caractérise par une très bonne structure, une grande diversité microbienne, une forte teneur en nutriments assimilables par les plantes, et une excellente capacité à enrayer les maladies.

L’utilisation du lombricompost a un impact positif sur la fertilité physique, chimique et biologique des sols. Elle revitalise le sol, améliore sa structure et son régime hydrique, lutte contre les maladies telluriques. Les nutriments sont progressivement libérés des composés de l’humus et assimilés par les plantes, au lieu de se perdre dans l’air ou dans les nappes phréatiques. Les effets bénéfiques d’un lombricompost sont bien supérieurs à ceux d’un engrais minéral, qui n’apporte que des nutriments. Le lombricompost est donc parfait pour les plantes d’intérieur, de balcon et de jardin.



Le lombricomposteur suisse pour la maison

WormUp a conçu un lombricomposteur en argile. En 2019, le «Wallpaper Magazine» (Royaume-Uni) a décerné à WormUp HOME le prix design dans la catégorie «Best natural selection». Le fonctionnement du composteur suisse est très simple: il suffit de déposer les épluchures, le marc de café, les sachets de thé et les boîtes à œufs dans le lombricomposteur. Les lombrics se dirigent toujours vers les déchets frais et les transforment en engrais de première qualité, de façon hygiénique et sans odeur.



Étant donné que le processus de compostage ne dégage pas d'odeurs, le WormUp HOME peut être installé dans l’appartement, dans la cave, dans l’entrée, ou à l’extérieur.

Lombricomposteurs pour les grandes quantités de déchets

WormUp a conçu le WormUp SCALE pour les grandes quantités de déchets, produites par exemple par les jardins, les écoles, les lotissements, les communes ou les entreprises de restauration: ce concept qui renforce l’autarcie en matière de gestion des déchets. Le SCALE est modulable et peut donc être adapté à n’importe quelle quantité de déchets. Le SCALE peut aussi être utilisé comme jardinière surélevée: un nouveau cycle est ainsi enclenché et la boucle est bouclée. Voilà comment, avec des déchets organiques, on peut faire pousser des tomates savoureuses 100% biologiques juste devant chez soi.


Quelques chiffres

WormUp HOME

Le WormUp HOME permet de transformer en compost jusqu’à 65 kilos de déchets organiques par an.

La population de départ compte un millier de lombrics.

Sols et lombrics de compost

1 cuillère à café de terre = plus de 100 millions de bactéries (Der Wurm, Ben Raskin)

80% du carbone est séquestré dans le sol (20% dans les végétaux) (Scheffer&Schachtschabel)

L’humus peut stocker jusqu’à 3 à 5 fois son poids en eau (Scheffer&schachtschabel)

E. fetida / notre ver de compost pond tous les 2 à 3 jours un cocon contenant environ 3 larves (Vermicomposting Technology)

1 kilo de salade = 950 g d’eau (estimation WUP)

Les déchets en Suisse

En Suisse, chaque personne produit 703 kg/an de déchets ménagers (2017, OFEV)

30% des déchets ménagers produits en Suisse sont des déchets organiques.

6 vues
  • Facebook
  • Instagram

©2019 par naturellement vôtre.